Le guide de votre bien-être à domicile

Hoodia Gordonii

Le principe actif du Hoodia Gordonii

hoodia

© Winfried Bruenken (Amrum)

Contrairement à de nombreux produits déjà présents sur le marché du coupe-faim, le Hoodia Gordonii peut se targuer de son caractère 100 % naturel. Non, rien de synthétique. Le principe actif du Hoodia Gordonii se cache sous le code savant P57, une molécule isolée par les scientifiques en 1996 après plus de trente ans d'études poussées.
  1. Nom de code P57
  2. Effet et efficacité.
  3. Etude du cactus coupe faim

Nom de code P57

Au terme de leurs travaux et études, les scientifiques ont donc isolé cette fameuse molécule P57 jouissant de plusieurs attributs. La molécule reprend ainsi certaines caractéristiques du glucose en agissant notamment sur l'hypothalamus. Différence notoire, la molécule P57 revendique une activité plus de 10 000 fois supérieure à celle du glucose, mais sans apporter de calorie.

Effet et efficacité.

En clair, elle agit sur l'hypothalamus contrôlant alors la faim et la sensation de satiété. La molécule ne brûle donc pas les calories. Elle contrôle et régule l'envie de manger agissant comme coupe-faim. Une fois le signal déclenché, il arrive au cerveau et stoppe donc l'envie de s'alimenter jouant le rôle de leurre.

La molécule issue du Hoodia bluffe donc le cerveau et le corps en lui faisant croire qu'il vient de manger. Le besoin de manger diminue autant que la sensation de satiété arrive rapidement. Ceci équivaut donc à un double bénéfice. Et, qui dit donc satiété plus rapide sous-entend repas moins copieux et donc nombre de calories journalières en diminution proportionnelle. Les habitudes alimentaires s'en trouvent donc grandement modifiées. Les repas sont plus légers et les grignotages entre ces repas révolus.

En résumé, donc la molécule P57 combine différentes caractéristiques majeures par rapport au glucose : elle est plus rapide et plus efficace, elle facilite la perte de poids et ne fait pas prendre de calories et revendique une action plus durable dans le temps. Notons aussi que son utilisation permet à terme de retrouver des comportements alimentaires normaux. Evidemment, son utilisation accompagnée d'une réelle hygiène alimentaire ne peut que se révéler encore plus bénéfique à tous les niveaux.

Etude du cactus coupe faim

Plusieurs études, scientifiques ou pas, ont été menées afin de quantifier et juger des bénéfices apportés par l'absorption de ce coupe faim naturel. C'est ainsi qu'en 2004 des journalistes de la chaîne CBS ont testé le Hoodia Gordonii. Ils ont ensuite diffusé un documentaire dévoilant le résultat. Quid du résultat justement ? Après absorption d'une quantité déterminée du coupe faim, ils indiquèrent ne plus avoir faim lors des 24 heures suivant la prise.

Une étude scientifique plus significative a aussi été menée en Angleterre en 2004. Ces études cliniques réalisées sur des personnes obèses de la ville de Lancaster ont mis en évidence un point majeur. Au bout de quinze jours de prise régulière de Hoodia Gordonii avant un repas, leur apport calorique quotidien avait fortement diminué passant de 2 200 calories à 1 000 calories. La perte de poids des sujets suivis s'est également accompagnée d'une nette diminution de sensation de faim. Aucun effet négatif n'a alors été mis en lumière par les chercheurs. Contrairement à de nombreux médicaments œuvrant dans le même domaine, ingérer du Hoodia Gordonii n'entraîne aucune conséquence sur la santé. Oui, un produit 100% naturel vous disait-on...